Warm Leatherette

« Warm Leatherette » est un morceau qui date de 1978. Il a été réalisé et produit par Daniel Miller qui n’est autre que le créateur de Mute Records ( le label de Depeche Mode, Yazoo…) Il s’agit de la face B du tout premier disque de ce label (la face A s’appelle « T.V.O.D. ») Les paroles ont été inspirées par « Crash », écrit par JG Ballard en 1973. Ce livre parle de la fascination perverse d’un petit groupe d’individus pour le sexe et les accidents de voiture. Cet ouvrage aussi mythique que dérangeant a aussi inspiré un essai au philosophe Jean Beaudrillard, ainsi qu’un film au réalisateur David Cronenberg. Film que j’ai vu et qui met réellement mal-à-l’aise…

Quant à la superbe Grace Jones, elle s’est directement inspirée du morceau de The Normal et en a fait le nom de son album sorti en 1980. Cette nouvelle version est la face B de « I’ve seen that face before ». Et fanchement, elle est aussi classe qu’elle…

Voici les paroles :

See the breaking glass
In the underpass
See the breaking glass
In the underpass

Warm leatherette

Hear the crushing steel
Feel the steering wheel
Hear the crushing steel
Feel the steering wheel

Warm leatherette

Warm leatherette

Warm leatherette
Melts on your burning flesh
You can see your reflection
In the luminescent dash

Warm leatherette

A tear of petrol
Is in your eye
The hand brake
Penetrates your thigh
Quick - Let's make love
Before you die

On warm leatherette
Warm leatherette

Warm leatherette
Warm leatherette
Warm leatherette

Join the car crash set

Galaxie 45 – Episode 6

Emission du 14 avril 2021:

THE HUMAN LEAGUE – Thirteen
A FLOCK OF SEAGULLS – Lost control
– PATRICK ROCHE – Hifi solitude
GRACE JONES – Warm leatherette
– QUEEN – A dozen of red roses for my darling
VINYL – Pulse
– GINO SOCCIO – Think back
PATRICK COWLEY – Lift off
– GARCONS MANQUES – Diableries
KRAFTWERK – Computerlove
DEUX – Paris Orly
– DRINKING ELECTRICITY – Subliminal
DEPECHE MODE – Fools
THE NORMAL – Warm leatherette

 

* PODCAST *

Galaxie 45 – Episode 3

Playlist du 3 mars 2021 :

LE CLUB – Attentat à la couleur
TAXI GIRL – Aussi belle qu’une balle
– TRIO – Anna Lassmichrein-Lassmichraus
FULT – Fog Boung Girl
– GRAUZONE – Eisbaer
– BLANCMANGE – Feel me
– NEW ORDER – Chosen Time
DEVO – The girl u want
– UNITS – The right man
– GUERRE FROIDE – Ersatz
– FUTUR-Z – Paranoïa
– VOX LOW – Some words of faith
– BOY HARSHER – Modulations

le podcast ICI

The nobody men

The nobody men. On ne pourrait pas mieux décrire le groupe obscur à l’origine de ce titre : VINYL. Avec un nom pareil, difficile de trouver quoi que ce soit sur la toile. Et encore, le son est aujourd’hui répertorié sur Youtube, ce qui n’était pas le cas il y a quelques années lorsque nous l’avons déniché. Un seul 45T à leur actif (sorti en 1980) et pas des moindres. Au-delà de leur aura de mystère, la musique et les paroles déchirent sur la face A autant que sur la face B, pour laquelle j’ai personnellement une préférence. Pulse.

Ce n’est pas si souvent qu’un disque de synth-pop réunit autant de qualités avec en plus une pochette graphiquement très réussie. Une véritable pépite. Sans hésitation, un top de la collec’ !!!