The nobody men

The nobody men. On ne pourrait pas mieux décrire le groupe obscur à l’origine de ce titre : VINYL. Avec un nom pareil, difficile de trouver quoi que ce soit sur la toile. Et encore, le son est aujourd’hui répertorié sur Youtube, ce qui n’était pas le cas il y a quelques années lorsque nous l’avons déniché. Un seul 45T à leur actif (sorti en 1980) et pas des moindres. Au-delà de leur aura de mystère, la musique et les paroles déchirent sur la face A autant que sur la face B, pour laquelle j’ai personnellement une préférence. Pulse.

Ce n’est pas si souvent qu’un disque de synth-pop réunit autant de qualités avec en plus une pochette graphiquement très réussie. Une véritable pépite. Sans hésitation, un top de la collec’ !!!

 

Distorsion de l’esprit

Patrick Cowley, né en 1950 aux Etats-Unis, est un précurseur de la High-NRG. Ce style de musique inventé du côté de San Francisco et popularisé par les club gays au tout début des années 80 (Bobby « O » fait également partie de cette « avant-garde »), fait suite au disco en s’appuyant sur les  nouveaux sons électroniques créés par les premiers synthétiseurs, dont le révolutionnaire Moog, mais avec des rythmes beaucoup plus rapides. La carrière de cet artiste a été lancée par Sylvester (dont il faisait les arrangements) en 1979, lorsqu’il travaillait dans la boîte de nuit où celui-ci se produisait. Son œuvre a été plutôt fulgurante. Lorsqu’il crée « Mind Warp« , Pat’, très affaibli par un mal étrange ne sait pas qu’il est atteint du SIDA. Il meurt juste après la sortie de ce fantastique album en 1982.

Distorsion de l’esprit. C’est la signification de Mind Warp. On aime tellement le titre et l’univers cosmique qui le baigne qu’on a pas pu s’empêcher de l’acheter en double avec deux artworks différents. Pochettes de rêve. Son galactique. Merci Patrick Cowley.

 

Coming from the space

KOTO est un projet conçu par l’italien Anfrando MAIOLA. Jabdah qui sort en 1986, semble venir d’une autre dimension. Dès qu’il tourne sur la platine, c’est l’euphorie, et je n’ai qu’une envie, c’est de pousser le volume au max !

 

It’s hot !

Alors que je pensais avoir saturé d’écouter du disco, m’est venue aux oreilles cette extraordinaire pépite. Le groupe d’origine sud africaine HOT R.S nous offre une jouissive reprise de House of the rising sun de 14mn30s et un magnifique visuel pour ce disque paru en 1977. Une belle surprise que j’ai écouté en boucle toute le reste de la  journée.

Who is « Q » ?

Voice of Q (1982). Ce titre d’électro-disco nous a fait un clin d’œil du fond d’un carton où il était rangé avec de la musique classique et folklorique. Improbable. Et magnifique quand on constate sa cote sur les sites spécialisés. Un vrai coup de chance ! Mais c’est aussi toute la magie des vides-grenier, qui nous fait sentir qu’il est encore possible de trouver des petits bijoux en se penchant dans la poussière. Seulement 950 francs !!!