Edith NYLON

EDITH NYLON, ce sont six ados qui ont commencé à jouer dans un garage familial dans les années 70 alors qu’ils n’avaient même pas 18 ans. Ils ont été repéré lors d’un concours « Hollywood Chewing-gum » puis lancés sur le devant de la scène. Sous leur apparence prépubère, ils maîtrisent leurs instruments et les paroles un peu déjantées de leurs chansons déchirent ! Un véritable ouragan de fraîcheur sur la scène punk. Toute l’énergie et la fougue de leur jeunesse en concentré dans ce tube, Cinémascope. Après leur séparation et de surprenantes carrières (voir celle de la chanteuse, businesswoman internationale de premier ordre), le groupe s’est reformé à nouveau pour quelques concerts après un hiatus de 37 ans.

Plus d’infos sur leur site officiel –> https://www.edithnylon.fr/biographie/

Mano Negra ilegal

 

Ce titre est extrait du troisième album de Mano Negra sorti en 1991. Ce groupe français mené par Manu Chao et dont le nom désigne le travail au noir en Espagne, a été actif entre 1987 et 1994. On leur doit quelques beaux titres dont « King of the Bongo » qui fut repris plus tard dans le premier album solo de Manu, Clandestino dans une version plus roots. Clandestino a été mon premier CD gravé au collège. C’était illégal d’en faire et c’est ma copine Elo, la seule qui avait un ordinateur qui les faisait chez elle puis les revendait à la récré (1998). Je l’ai écouté jusqu’à ce qu’il ne passe plus, trop détérioré par les années. Par contre ce disque n’a pas pris une ride. Selon Wikipédia, la chanson a pour origine un morceau du trompettiste de jazz américain Roy Eldridge (1939)

Moma was queen of the mambo
Popa was king of the Congo
deep down in the jungle
I started hanging my first bon-go

King of the Bongo
King of the Bongo bong

Every mon-key 'd like to be
In my place instead of me cause
I'm the king of the bongo
The king of Bongo bong

I want to the big town
Where ther's a lot of sound
From the jungle to the city
Lookin' for a bigger crown
So I played my Bongo
For the people of the big city
But they don't crazy
When I'm bangin' my boogie

Cause people like disco
And people like house
That's why they don't applause
When I'm bangin' on my bongo
they say that I'm a clown
Makin' too much dirty sound

They say there is no crown
For little monkey in this town

Nobody like to be
In my place instead of me
Cause nobody go crazy
When I'm bangin' on my boogie
But I don't like no disco
And I don't like the house
'Cause I'm born to rock
I'm born to pogo

When I'm bangin' on my bongo
All that swing belongs to me
I'm so happy there's nobody
In my place instead of me
I'm a king without a crown
Hangin' loose in the big town
 
And I'm born to rock
I'm born to pogo