A chiper à choper

Ce que j’aime dans le hip-hop des années 80, c’est tout ce qu’il véhicule. Idéologique et insouciant à la fois il amène dans son sillage, au-delà de la musique et des paroles, tout un tas de disciplines qui en font un courant incontournable et complet : danse, graffiti, attitude, style vestimentaire… Il se parodie parfois lui-même pour notre plus grand plaisir.

En prime, un petit film d’ambiance avec Jean-Michel Basquiat :

 

 

New York city Zoo

Puisqu’on aborde le contexte de New York dans les années 80, impossible de passer à côté de la naissance du hip-hop. Dans « The message » sorti en 1982, le pionnier Grandmaster Flash nous offre un condensé de toute l’ambiance fascinante qui y régnait, de l’énergie populaire incroyable qui émanait de cette ville. Ce titre est magique ! Il n’y a qu’à voir la façon dont il traverse les époques sans prendre une seule ride.

 

Blondie

Dans les classiques des classiques années 80, je demande « Heart of glass ». Ce titre m’avait rendue dingue dans la première scène du film « La nuit nous appartient » avec Joaquin Phoenix. Depuis, je ne m’en lasse pas…

Du coup j’ai fait une fixation sur Blondie pendant quelques temps. Il me fallait tous les 45T, « Atomic », « Call me », « The tide is high »… J’aimais bien Blondie, parce qu’elle était sexy et rock’n’roll, mais surtout j’aimais l’ambiance qui allait avec la musique de ce groupe, comme dans le clip de « Rapture », où dans un décor de rue apparaissent Jean-Michel Basquiat, LEE et Fab 5 Freddy, parmi les artistes graffeurs les plus connus de l’époque.

 

I never dance

Ce week-end, quelle ne fut pas notre surprise de découvrir pour la modique somme d’1€, ce disque au petit vide-grenier du coin, entre Sardou et Johnny ?

I never dance de Crysalis est une petite pépite d’italo-disco que nous avions reniflé il y 7 ans sur Youtube. Ni un 45T, ni un maxi 45T mais un 33 GIRI MAXI SINGLE !!!

Autant dire que depuis 3 jours, impossible de décrocher, il tourne en boucle à la maison…

 

Pochettes surprise

Chaque 45 tours, avec sa pochette renferme un petit monde. Le son et l’image. Le design graphique à l’ancienne, avant que l’ordinateur n’existe. Les compositions entre texte, images et musique qui font que l’ensemble véhicule l’imaginaire authentique des années 70/80. De la même façon que crisse le diamant sur la surface du disque, il y a de la texture, l’objet fait appel à nos sens.

Au plus simple, une typo bien efficace et du son qui fait bouger les semelles !

https://www.youtube.com/watch?v=5H69xXQRSgM

https://www.youtube.com/watch?v=ZLyGHK__Dxs

https://www.youtube.com/watch?v=2YqgxYiW-H4

https://www.youtube.com/watch?v=b9xBAtCsCTQ